VOUS ÊTES SUR LE SITE DES USAGERS DES TRANSPORTS PUBLICS EN SUD-ARDÈCHE

Le CUTPSA appelle à manifester aux côtés des associations de la FNAUT AURA jeudi 20 octobre à 9 heures devant le conseil régional.

L'Ardèche, déjà privée de services ferroviaires, voit la situation empirer, avec des temps de parcours totalement démesurés pour se rendre à Lyon.

Depuis Privas, le temps de trajet le plus court est théoriquement de 2h15, en partant tôt le matin, avec une correspondance de 10 minutes à Valence Ville entre le car et le train : le moindre retard du car, ce qui est fréquent, et la correspondance est loupée ! Plus tard dans la journée, on arrive à des temps de trajets oscillants entre 2h30 et 3 heures : on peut donc passer 6 heures dans les transports en commun pour faire un aller-retour à Lyon.

Depuis Aubenas, on atteint le vertige : entre 3h15 et 4 heures, si on ne rate pas sa correspondance et sans perturbation sur la ligne !

Avec la dégradation des conditions de circulation sur la ligne ferroviaire Avignon-Lyon, c'est en plus le risque presque assuré d'avoir des trains bondés, en retard, voir annulés !

Ajoutons à cela une augmentation des tarifs décidés par la région à compter du 1er janvier 2023 : 8 % pour les voyageurs occasionnels et 2,9 % pour les abonnés.

Voilà de quoi dissuader les ardéchois d'aller à Lyon en train !

La région doit assumer ses responsabilités et investir massivement dès aujourd'hui dans l'achat le matériel ferroviaire.

Manif Lyon