VOUS ÊTES SUR LE SITE DES USAGERS DES TRANSPORTS PUBLICS EN SUD-ARDÈCHE

Nous suivre

Lundi 11, le vice-président de la région AURA en charge des mobilités, F Aguilera, accompagné d'un chef du service transport, en présence des représentants de SNCF Gare et Connexion, SNCF Réseau et SNCF Mobilité, du président du conseil départemental de l'Ardèche, des élus locaux du Teil, Bourg St Andeol, Viviers et du vice-président en charge des mobilités de la Communauté de Commune Ardèche-Barrès-Coiron, des représentants du Collectif des Usagers des Transports Publics en Sud-Ardèche,

est venu annoncer l'engagement de la région à permettre la montée et descente dans les trains occitans au Teil le plus rapidement possible, en attendant la réouverture côté AURA.

La SNCF a présenté l'étude commandée par la région en mars : les scénarios retenus sont en tous points les mêmes que ceux que nous avions proposés, à savoir, une gare avec deux accès, pour ne pas avoir à traverser les voies.

Les élus locaux doivent rapidement donner leur préférence à la région sur deux scénarios possibles pour l'accès derrière la gare.

Le calendrier annoncé par la SNCF permettrait la réouverture de la gare en février 2024. La région va voir s'il est possible d'accélérer ce calendrier, ce qui parait assez peu probable.

Une étude des différents scénarios de possibilités de liaison Nîmes-Romans est en cours, avec soit des terminus au Teil des deux côtés avec correspondances, soit liaison directe.

Les réouvertures de Viviers et Bourg Saint Andéol sont à l'étude.

La balle est maintenant dans le camp de l'Établissement Public de Sécurité Ferroviaire, seul habilité à autoriser une réouverture de gare. Mais tous les éléments semblent aller dans le sens d'un accord possible.

Il s'agit d'une grande victoire pour la population ardéchoise qui dès 2024 pourra prendre le train au Teil, en direction d'Avignon et Nîmes, avant de pouvoir accéder à Valence et Romans d'ici à 2026 nous l'espérons.